Sur un plan identique à celui de la Porte de Joigny, cette porte a été moins remaniée à la Renaissance et sa façade nord conserve un aspect austère avec ses archères et son assommoir; une récente restauration lui a rendu ses herses et mis en valeur les vestiges des courtines. Cette porte accueille progressivement l'ensemble des collections archéologiques et historiques du Musée Villeneuvien.
Au pied, noter la mairie de Villeneuve: ancienne maison bourgeoise bâtie à la fin du XVIIIè siècle sur l'ancien rempart par un riche fournisseur des armées. Au fond du parc ombragé qui descend vers l'Yonne, vestige de la tour de Rousson, une des sept tours cylindriques de l'enceinte.
En remontant la promenade à droite, on longe les anciens fossés aménagés en jardins où coule toujours un ruisseau. Vestiges d'une autre tour de la muraille d'enceinte.
 
vue de la façade sud
 
Suite de la promenade